Journée Mondiale de lutte contre le SIDA, Edition 2019 : l’ONG RAPAA sensibilise plus de 1000 étudiants de l’Université de Lomé sur les risques de l’usage de substances psychoactives et la contamination aux IST

Depuis 2016, l’ONG RAPAA mène des actions dans le cadre de la Journée Mondiale de lutte contre le SIDA (JMS) pour réitérer son engagement dans le double combat contre la consommation de substances psychoactives (alcool, drogues…) et le VIH/SIDA. C’est encore pour honorer cet engagement qu’elle a organisé le mardi 10 décembre 2019 une journée d’information et de mobilisation sur le thème : « Consommation de substances psychoactives, violences, pratiques sexuelles à risques et contamination aux IST (Hépatites, VIH/SIDA) ». Cette journée s’est déroulée à l’Université de Lomé sur les Campus Nord et Sud. L’activité a été réalisée en collaboration avec le CNLS-IST, avec l’appui technique et financier de l’ONUSIDA.

Cette intervention de l’ONG RAPAA a permis d’échanger avec les étudiants et de les informer sur la relation entre la consommation de substances et la contamination aux IST VIH/SIDA. Ainsi, il s’est avéré important de les alerter sur les facteurs de risques. Les équipes de RAPAA ont expliqué aux étudiants en quoi la consommation de substances peut induire des comportements sexuels à risques notamment la perte de contrôle de soi, les rapports sexuels non consentis et/ou non protégés, les violences sexuelles, la vulnérabilité aux agressions sexuelles. Les répercussions que peuvent avoir les pratiques sexuelles à risques sur le bien-être physique, émotionnel, mental et social des personnes ont été abordées lors des échanges. Les jeunes ont également été informés sur les effets de l’usage de substances psychoactives sur la sexualité.

Les étudiants s’informent sur le lien entre usage de substances et contamination aux IST, Université de Lomé Campus Sud (le 10 décembre 2019)

L’ONG RAPAA a utilisé la « pairs éducation » et les focus groupes, une démarche qui facilite les échanges, le partage des informations et le transfert de connaissances afin d’adopter les aptitudes et attitudes nécessaires pour un changement de comportements. Des prestations de slam et des jeux éducatifs dotés de prix ont permis de passer les messages sous une forme ludique.

Un membre de l’ONG RAPAA utilise la « pairs éducation » pour faciliter les échanges avec les étudiants, Université de Lomé Campus Nord (le 10 décembre 2019)

Jeu questions-réponses pour renforcer le niveau d’information des étudiants, Université de Lomé Campus Nord (10 décembre 2019)

Au cours de cette intervention, plus de 1000 étudiants ont été touchés et sensibilisés sur les dangers que représentent la consommation de drogues et les risques de contamination aux IST. 4000 préservatifs masculins et féminins ont été distribués. Des outils de prévention tels que les dépliants, autocollants, t-shirts… ont été distribués afin de diffuser les messages de sensibilisation et renforcer le niveau d’information des étudiants. Ces derniers ont témoigné un fort intérêt pour la thématique abordée et ont activement participé aux échanges. Ils ont aussi manifesté leur grande satisfaction et leur reconnaissance à l’ONG RAPAA pour ses actions visant le bien-être et l’épanouissement de la jeunesse.

Les étudiants visitent le stand de RAPAA Université de Lomé Campus Sud, le 10 décembre 2019

Les résultats quantitatifs et qualitatifs obtenus lors de la journée ont été présentés aux médias de la presse écrite, en ligne et de l’audiovisuel lors d’une conférence au siège de l’ONG le mercredi 11 décembre 2019. La presse a aussi été informée sur l’importance de la thématique abordée afin d’accentuer la sensibilisation auprès du grand public. La TVT a assuré la couverture médiatique de cette activité de terrain.

Toujours dans le but de renforcer la prévention, l’ONG RAPAA est intervenue dans l’émission « La Poz » de la TVT le lundi 09 décembre 2019 et dans l’émission « Educivique » de la radio Pyramide FM, le mardi 10 décembre 2019.

Rappelons que le thème retenu pour la célébration de la JMS 2019 est « Les organisations communautaires font la différence ». Cette thématique rappelle l’importance de  mobiliser les organes de base et les responsables locaux dans la réplique face au VIH et par la même à l’usage des substances. C’est pourquoi les autorités de l’Université ont été étroitement associées à cette activité, en témoigne la visite du stand de RAPAA par Madame la Deuxième Vice-Présidente de l’Université qui a échangé un moment  avec les étudiants.

L’ONG RAPAA remercie ses partenaires CNLS-IST, PNLS, ONUSIDA et tous les acteurs qui ont rendu possible cette journée d’action en direction de la jeunesse. Devant la réussite et la pertinence de cette intervention, devant la bonne appréciation des étudiants, RAPAA compte renforcer sa présence en milieu universitaire dans le cadre d’interventions régulières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *